CALIS CONSEIL
Au cœur des mutations
Au service des évolutions

Nos métiers s'articulent autour de nos savoir-faire, pour un apport immédiat d'expertise, véritables accélérateurs de vos projets

La transformation digitale est un enjeu majeur des organisations

Calis conseil recherche de nouveaux talents

scroll

Les métiers de Calis Conseil

Le cœur de métier de Calis Conseil s’articule autour de missions de conseil auprès des banques. Forte de 20 années d’expériences dans les métiers de la banque, Calis Conseil développe aujourd’hui une large  gamme d’expertises.

Aujourd’hui, notre offre se structure autour de quatre métiers : évolutions et migrations du SI, transformation digitale, digitalisation des paiements, transformation et robotisation des processus.

Les innovations digitales de Calis Conseil

Calis Conseil développe aujourd’hui ses propres solutions digitales.

L’expérience de l’univers de la banque nous permet d’innover dans la mise en place de solutions sur mesure pour nos clients.

Structure rattachée à Calis Conseil, Calis Digital Banking propose une application de gestion de comptes ainsi qu’une solution de paiement instantané SEPA pour le commerce.

Avril 2019

Digitalisation des services

« Digitalisation des services »…Derrière cette idée se cache une nécessité : s’adapter rapidement à une société désireuse de toujours plus d’immédiateté et de simplicité où l’expérience Client est...

Lire la suite

« Digitalisation des services »…Derrière cette idée se cache une nécessité : s’adapter rapidement à une société désireuse de toujours plus d’immédiateté et de simplicité où l’expérience Client est privilégiée avec des parcours facilités et sans rupture de processus. Face à ce défi, l’entreprise se doit d’accroître sa réactivité pour innover et toujours enrichir son offre.

Dans un contexte de rationalisation des coûts, cette course à l’efficacité induit une véritable mutation technologique :

  • Nouveaux langages de programmation pour rationaliser ses développements et diffuser ses services sur des terminaux mobiles,
  • Intégration continue pour optimiser ses déploiements tout en garantissant la qualité du service,
  • Haute disponibilité et scalabilité pour un service en continu s’adaptant aux variations d’activité,
  • Virtualisation en microservices pour s’affranchir des contraintes de déploiements et s’ouvrir au Cloud,
  • Sécurité pour se prémunir des risques de fraude et de cyberattaques

Calis Conseil à travers ses solutions Calis Digital Banking et Calis Instant Payments mais aussi ses prestations de conseil et d’expertise s’est trouvé confrontée à ces défis technologiques. Notre Practice Digitalisation des Services propose de vous faire partager son expérience en mettant à votre disposition le pragmatisme de ses experts pour vous accompagner dans vos projets.

Avril 2019

Open banking et DSP2

La DSP2 a transformé l'univers bancaire ; un monde devenu ouvert dans lequel la norme de communication est l'API. Celles-ci permettent de gagner du temps en termes de mise en marché d'une solution....

Lire la suite

La DSP2 a transformé l’univers bancaire ; un monde devenu ouvert dans lequel la norme de communication est l’API. Celles-ci permettent de gagner du temps en termes de mise en marché d’une solution. Un projet qui auparavant pouvait durer plusieurs années pour passer en production peut être réduit désormais à quelques mois grâce à la norme d’API définie.

L’Open Banking, qui a émergé avec la DSP2, offre de nombreux avantages. C’est notamment la facilité pour un tiers à se connecter à une banque sans devoir développer n systèmes de connexion à n banques différentes. Grâce à la DSP2 il n’y a donc plus qu’un seul système normé qui permet d’accéder aux informations dans toutes ses banques partenaires. Un vrai gain de productivité et d’efficacité pour les tiers.

Les API permettent d’accélérer toutes les modifications dans un monde interconnecté. En sus, la DSP2 contraint les établissements bancaires à ouvrir leurs systèmes d’information (SI). Les API sont le bras armé de la DSP2 qui vise à promouvoir le commerce et le paiement en ligne. En effet, la directive européenne apporte des solutions à l’évolution du monde du paiement notamment avec l’explosion des marketplaces et des services de suivi bancaire.

Le sujet à suivre en 2019 sera inévitablement l’évolution des API du point de vue de la sécurité.

Les API étant la clé des échanges, elles sont en particulier soumises aux attaques des pirates du Web. Affronter la cybercriminalité galopante n’est pas simple. Il est primordial de trouver un équilibre entre un monde ouvert, empli d’API, et un monde de sécurité. Penser une security by design dans le monde du paiement est incontournable. Il serait trop risqué d’ouvrir une API sans avoir eu une réflexion amont sur la sécurité des architectures.

Comme nous l’avons dit, l’ouverture des API est un gain pour l’entreprise mais il faut maintenir des règles de sécurité strictes pour éviter le piratage et cela à tous les niveaux d’interaction. Il ne faut donc pas oublier, ni négliger, la sensibilisation des employés. Ceux-ci doivent suivre des formations spécifiques car, ne l’oublions pas, le maillon le plus faible de la cyber criminalité reste souvent l’être humain.

 

Les banques françaises mettent à disposition leurs API

Le Crédit Agricole a annoncé mettre à disposition des PSP (tels que les initiateurs de paiement et les agrégateurs de comptes), une API réglementaire ainsi que la documentation et le jeu d’essai.
L’accès au portail sera réservé aux seuls PSP agréés par les autorités nationales des pays de l’Union Européenne.

Le Crédit Agricole prépare ainsi les développements pour respecter le calendrier réglementaire de mise à disposition de l’API prévu pour le 14 septembre 2019 pour l’ensemble des Prestataires de Services de Paiement.

Les architectures retenues par le Crédit Agricole ont été testées avec des acteurs majeurs de la place, et permettront de garantir un haut niveau de disponibilité, de performance et de sécurité.

Les principales fonctions de l’API permettront :

  • D’utiliser des mécanismes de sécurité renforcés pour les échanges de données,
  • De mettre à disposition les données sur les comptes courants (soldes et opérations),
  • De permettre d’initier des virements depuis des applications des acteurs du marché.
     

Jérôme Léger, responsable du Data Management Office Crédit Agricole, précise : « Nous collaborons activement avec les acteurs de l’écosystème à même d’œuvrer en faveur de nouveaux services opérés de façon sécurisée. »

Les API concernant les autres entités du Groupe seront disponibles dans les prochaines semaines.

Dans le même temps, le Groupe BPCE met, aussi, à disposition des Prestataires de Services de Paiement (PSP) les API réglementaires des Banques Populaires, des Caisses d’Epargne ainsi que de Natixis.

Le Groupe BPCE propose ainsi aux PSP (tels que les initiateurs de paiement et les agrégateurs de comptes), les API réglementaires, la documentation afférente et des jeux d’essai via un portail public accessible en ligne.

Ce portail est ouvert depuis le 7 mars et permet de tester les principales fonctionnalités de ces API :

  • Initier un virement à partir du compte de paiement d’un client du réseau Caisse d’Epargne ou Banque Populaire
  • Vérifier la disponibilité des fonds sur le compte de paiement d’un client

Accéder aux données bancaires des comptes de paiement autorisées par le client

Ils nous font déjà confiance